Location immo et frais d’agence : quel est le prix juste ?

Un billet d'argent

Lorsque vous cherchez à louer un logement ou une propriété, le recours à une agence assure la tranquillité d’esprit et simplifie le processus de recherche. Toutefois, selon les circonstances, ce service a un coût qui est supporté soit par le locataire, soit par le propriétaire, soit par les deux. Les coûts exacts de la location d’un bien immobilier sont listés dans cet article.

A découvrir également : Bien choisir une agence immobilière pour mettre son bien en location

Le coût de l’agence de location

Plusieurs billets d'argentsLes détenteurs qui ont investi dans un bien locatif font souvent recours à une ou plusieurs agences immobilières pour la gestion de leur bien et la recherche de preneurs. Le locataire en question peut se voir facturer le recours à ces experts immobiliers. En effet, il faut anticiper les frais d’agence pour des services tels que la rédaction du bail, les visites de sites, les états des lieux et la préparation du dossier.

Comme ces frais sont déterminés par la taille du bien, ils peuvent être considérables. Cependant, il est essentiel de comprendre qu’ils sont soumis à la loi Alur (loi pour l’accès au logement et un urbanisme rénové). Le montant de ce plafond dépend de la situation géographique du logement et tient compte du marché immobilier du secteur.

A découvrir également : Découvrez les tarifs des meilleures agences immobilières de Lyon

Un maximum de douze euros par mètre carré ne peut être facturé pour les frais d’agence dans les zones très volatiles comme Paris et les communes voisines. Dans les zones sensibles, cette somme est de dix euros, tandis que dans les zones non sensibles, elle est de huit euros. Un montant distinct de trois euros maximum par mètre carré peut être prélevé pour l’état des lieux au début de la période de location.

Frais de location et entretien régulier de l’appartement

Une plomberieLe prix du loyer qui est affiché comprend souvent la mention des frais. La location d’un appartement exige en effet du locataire qu’il paye un loyer mensuel. En réalité, c’est le propriétaire qui paye ces frais, et c’est le locataire qui le rembourse. L’entretien des parties communes et des espaces extérieurs, ainsi que les diverses taxes et frais, comme l’assainissement ou le ramassage des ordures, sont tous inclus dans ces coûts.

Ces prix de location peuvent également augmenter s’il y a un système de chauffage commun ou la présence d’un concierge. Bien qu’ils puissent être payés en une seule fois, ces frais sont généralement ajoutés comme provisions au loyer. Le propriétaire doit donc revoir chaque année le montant des frais de location, qui peut augmenter ou diminuer en fonction des circonstances. Le propriétaire est tenu de rembourser le locataire pour tout paiement excédentaire effectué il y a plus d’un an.

L’entretien régulier du bien entraîne également une augmentation du prix de la location. À cet égard, le locataire a des obligations. En tant que locataire, il vous incombe donc de payer l’entretien annuel obligatoire de la chaudière. Toutes les réparations mineures sont également incluses dans l’entretien régulier de la maison (bouchage des trous, nettoyage des sols et des murs, entretien des robinets, remplacement des tuyaux ou des pommes de douche…).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *